Prochaine dédicace :
La Bulle d'Or, Brignais, les 17 et 18 novembre 2018

Dernières parutions :
* Les Mythics 04 : paru le 31 octobre 2018
Prochaines sorties :
* Mythics 5 en janvier 2019 (co-scénariste)
* Reflets d'Acide 09 : à paraître en février 2019.
* Lil'Berry 01 : à paraître en mars 2019.
* Un Pour Tous 4 : à paraître au printemps 2019.

jeudi 8 novembre 2018

Des pas très bonnes nouvelles...

Salut à tous,

Comme vous le savez, le métier d'auteur est parfois difficile, et c'est un statut précaire qui ne nous met jamais à l'abri des coups durs. Dessiner n'est pas facile, se faire éditer n'est pas facile, voir son album se vendre n'est pas facile.
C'est même très difficile compte tenu de la conjoncture actuelle, et il arrive qu'en dépit de bonnes critiques, de bonnes volontés, d'efforts réalisés de part et d'autre, et de passion investie sans compter, que les albums ne se vendent pas en nombre suffisant.

Il peut arriver aussi, sans trop qu'on sache comment, petit à petit, que les ambiances de travail avec un éditeur se dégradent, emmènent au clash, ou plus calmement à la cessation de collaboration.

Il arrive parfois que les deux se cumulent, et parfois sans prévenir.

Je ne suis pas novice en matière de lâchage d'éditeur. Clair de Lune avait cessé Reflets d'Acide malgré d'excellentes ventes, essentiellement pour incompatibilité de caractères. KantiK s'était cassé la gueule malgré les plutôt bons résultats de WaoW. Quant à Physalis, n'en parlons même pas.
J'ai pris sur moi, perdu de l'argent, du temps, de l'énergie, et je m'en suis remis. Depuis 5 ans chez Delcourt, je pensais avoir trouvé un bon environnement de travail, et un éditeur qui soutenait mon travail parce qu'il lui plaisait, conscient que trouver un public large n'était pas chose aisée.
Ce fut le cas, un bon paquet de temps, mais depuis un an, petit à petit, d'accrocs personnels en déceptions professionnelles, ces bonnes relations se sont délitées.

J'ai donc appris hier (mercredi) que mes séries ne seraient pas reconduites. Je n'accuse personne, je pense qu'on y est tous un peu pour quelque chose, ou pour rien. C'est comme ça, c'est tout.

Exit donc Un Pour Tous, qu'il était prévu de terminer au tome 5, et non au 4 comme ça va être le cas.
Exit Reflets d'Acide, dont le tome 9 sort en février et pour lequel on fera un tome 10 (qui conclura l'épisode 14 en audio, mais pas la saison dans son ensemble).
Lil'Berry connaîtra ses 3 tomes édités comme prévu, et s'arrêtera là si les ventes ne décollent pas rapidement.


Donc, d'ici 6 mois. Je n'ai plus de boulot.
J'ai des projets en préparation, mais rien ne me garantit que j'arriverai à les placer à temps. Je vais évidemment essayer. Mais après ? Si ça ne marche pas ?
Sans chômage, comment payer mon crédit immobilier, faire vivre ma famille, en attendant de signer, hypothétiquement, autre chose ?
Et même si je signe, qu'est-ce qui me garantit que dans 5 ans, je ne vais pas de nouveau me retrouver face à un futur où je n'aurai rien.

Je vous vois venir. Oui, mes séries plaisent. Oui, je suis plutôt bon dans ce que je fais (ou tout du moins pas trop mauvais). Mais non, sans ventes conséquentes, ces arguments ne servent à rien.

La question se pose donc de changer de voie, d'arrêter la BD. Ou de trouver un emploi stable et de faire de la BD un "à-côté", avec un album par an, tranquille. Des congés, des arrêts maladies, du chômage en cas de pépin, même sans faire de ma passion mon métier, j'avoue que la position salariée me fait de plus en plus envie.
J'ai presque 40 ans, je peux encore espérer me reconvertir. Mais dans 5 ans ? Dans 10 ans ? Ne vaut-il pas mieux faire ce choix maintenant avant qu'il ne soit trop tard ? Car il faut bien se l'admettre, il est plus que probable que je continue de m'acharner à créer des récits pour des BD qui n'atteindront jamais les ventes espérées, et je ne serai sûrement jamais à l'abri de ce stress permanent du "qu'est-ce que je vais faire l'an prochain ?".

Pour l'heure, j'ai pu avoir une rallonge de quelques pages pour finir comme je peux le récit d'Un Pour Tous. 8 pages pour raconter ce qui était prévu en 46 dans le tome 5, c'est court, mais au moins il y aura une fin.
Même rallonge sur Reflets d'Acide 10, qui permettra comme je le disais plus haut de se rendre jusqu'à la fin de l'épisode 14 de la version audio. Pour l'adaptation BD des énormes et épiques épisodes 15 et 16, nous aurons probablement recours à un financement participatif, qu'on espère avoir autant de succès que celui du jeu de plateau.

Et de nouveau chercher un éditeur qui voudra soutenir mon travail. Encore...
Ou pas.

7 commentaires:

seve rine a dit…

Je ne sais que te dire... Je suis vraiment dégoutée pour toi, pour vous. Tu fais, en tout cas pour moi, du beau boulot, n'en doute pas surtout.

Maintenant j'avoue que je comprends ta réaction face à une reconversion professionnelle. A 20 ans on vit d'illusions, de ptits boulot et d'amour ;-)
Arrivé à notre âge avec charge de famille, crédit etc, bah il faut que les sous rentrent. Ce n'est pas facile, j'imagine, d'abandonner ses rêves et sa passion. Peut-être en effet que 1 album par an permettrait de garder ta passion et de nous faire plaisir à tous ;-)

Je te souhaite bon courage dans tes réflexions

Bises

Seve Rine

Anonyme a dit…

C'est avec une boule dans la gorge que j'ai lu ton post... Et j'ose à peine imaginer l'effet d'une telle nouvelle. Courage, ton travail est bon, c'est toujours un plaisir de parcourir ces pages.

Duncan Idaho a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Duncan Idaho a dit…

Salut,

Navré de lire ça :/

As tu envisagé l'autoédition ? Un tipeee pour t'aider à (te) financer ?

Bon courage, dans tous les cas...

Unknown a dit…

Mince... Désolé d'apprendre cela, cher guerrier qui s'occupe d'un gmain blond et chiant. En tant qu'un des fans de Waow, moi, Badorein, ELfechange et que sais je des pseudos que j'ai pris. Je te soutiens.

Philippe Vuil a dit…

Triste nouvelle, car comme beaucoup, j'apprécie tes bd, et Un pour Tous est une très belle histoire. Il est de plus en plus difficile de trouver des éditeurs stables. L'auto-édition ne marche pas mieux car tu es encore plus seul. Je comprends aussi ton souhait d'une reconvertion dans un métier qui pourrait te plaire. Tu as une famille, et un futur à préparer. Pourquoi ne pas proposer tes talents pour un éditeur de jeux vidéos ? Tout en gardant ta passion pour la bd. Bref, c'est du gâchis de ne pas laisser tes créations se poursuivre. Bon courage et n'abandonne pas, tu as au moins 40 années de combat encore devant toi.

Le Fab a dit…

Merci à tous pour vos comm :-)
Je prends aussi en compte vos suggestions, même si dans un 1er temps, je vais déjà me concentrer sur la finalisation de différents projets BD que je gardais au chaud justement pour ce genre de situation. Si rien ne prend, on avisera.
A bientôt !